Panneau solaire thermique

Quand on parle de panneau solaire, on pense souvent au photovoltaïque. Mais il existe également un autre type de panneau solaire : le panneau solaire thermique, qui capte la chaleur du soleil pour produire de l’eau chaude sanitaire ou de chauffage d’appoint. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le panneau solaire thermique dans cet article.

Sommaire :

Application : le chauffe-eau solaire
Fonctionnement d’un panneau solaire thermique
Types de capteurs solaires thermiques
Installation des panneaux solaires thermiques
Prime et aides pour l’installation d’un chauffe-eau solaire
Demander des devis

Application du panneau solaire thermique : le chauffe-eau solaire

Le panneau solaire thermique capte la chaleur générée par le rayonnement du soleil afin de produire de l’eau chaude, qui peut ensuite être utilisée par le chauffe-eau solaire. Il s’agit d’un système qui produit de l’eau chaude sanitaire (ECS) pour la douche, l’évier, les appareils ménagers…, généralement en appoint d’un système traditionnel.

Le chauffe-eau solaire fournit une grande partie de l’eau chaude sanitaire d’un ménage (50 à 70 %). Par conséquent, votre système de chauffage traditionnel (ex. chaudière au gaz, pompe à chaleur) utilise beaucoup moins de combustible ou d’électricité. Cela vous permet de faire de belles économies d’énergie. De plus, il s’agit d’une énergie propre et renouvelable.

Vous envisagez de faire installer un chauffe-eau solaire ? N’hésitez pas à faire appel à un installateur professionnel. Il pourra vous informer sur les possibilités et vous faire une offre sur mesure. Vous pouvez demander des devis via cette page, c’est gratuit et ça ne vous engage à rien.

 

Autre application : système solaire combiné

Le panneau solaire thermique a encore une autre application : le système solaire combiné (SSC). Comme le chauffe-eau solaire, il produit de l’eau chaude sanitaire, mais un SSC produit également de l’eau pour les appareils de chauffage de la maison (radiateurs, chauffage au sol).

On parle aussi de chauffage solaire. C’est une application plus rare que le chauffe-eau solaire, car le système combiné nécessite un investissement très important pour être rentable.

Fonctionnement d’un panneau solaire thermique

Le panneau solaire thermique fonctionne selon un principe assez simple : un fluide caloporteur circule dans le panneau et absorbe la chaleur générée par le rayonnement du soleil. Ce fluide est ensuite envoyé vers le réservoir de stockage du chauffe-eau solaire, où il transmet sa chaleur à l’eau sanitaire.

Le chauffe-eau solaire est composé de plusieurs panneaux solaires thermiques (aussi appelés capteurs solaires), d’une pompe et d’un réservoir de stockage.

En général, le chauffe-eau solaire produit une partie (50 à 70 %) de l’eau chaude sanitaire. Le reste doit être produit par un système traditionnel, comme une chaudière mixte (chauffage et ECS) ou un ballon électrique (ECS uniquement).

 

panneau solaire thermique chauffe eau solaire

 

Types de capteurs solaires thermiques

On distingue trois types de capteurs solaires : les capteurs plans opaques, les capteur plans vitrés et les capteurs à tubes sous vide.

 

1. Capteurs plans opaques

Il s’agit des capteurs les plus simples. Ils sont composés de tuyaux opaques et foncés dans lesquels circule le fluide caloporteur. Ces tuyaux sont exposés au rayonnement solaire, et le fluide caloporteur absorbe directement la chaleur.

ll n’y aucune isolation, ce qui signifie que le rendement est plutôt bas. L’avantage, c’est que les capteurs plans opaques sont très abordables.

 

2. Capteurs plans vitrés

Ces capteurs sont les plus courants. Ils sont pourvus d’une vitre, qui crée un effet de serre au-dessus de la plaque absorbante. Les tuyaux où circulent le fluide caloporteur sont situés sous la plaque absorbante.

Ces capteurs sont également isolés, ce qui réduit les pertes de chaleur et augmente le rendement.  De manière générale, les capteurs plans vitrés ont un bon rapport qualité-prix.

 

3. Capteurs à tubes sous vide

Comme son nom l’indique, ce type de capteur a la forme d’un tube. Dans chaque tube se trouve un absorbeur, qui capte le rayonnement solaire. L’absorbeur est relié à un tuyau où circule le fluide caloporteur.

Grâce au vide d’air, qui fait office d’isolant, ces capteurs ne sont pas fortement influencés par la température extérieure, et ils peuvent continuer à produire de la chaleur quand il fait froid. Ils ont donc un meilleur rendement, mais ce sont aussi les capteurs les plus coûteux.

 

Quel type de capteur choisir ?

Tout dépend de votre budget et de votre consommation d’eau chaude sanitaire.

Les capteurs plans opaques sont plutôt bon marché, mais ils ont un faible rendement. Ils se prêtent plutôt à des applications spécifiques, comme le chauffage d’une piscine en été.

Les capteurs plans vitrés sont les plus courants, et il s’agit d’un bon choix si vous avez une consommation normale d’eau chaude sanitaire.

Enfin, les capteurs à tubes sous vide sont les plus performants, mais aussi les plus onéreux. Il s’agit d’un bon choix si vous avez besoin d’une grande quantité d’eau chaude sanitaire, surtout en hiver, ou si vous souhaitez réaliser un système solaire combine (ECS et chauffage).

N’hésitez pas à demander des conseils à un installateur professionnel. Celui-ci pourra vous informer sur les possibilités et vous aider à faire le bon choix. Vous pouvez recevoir des offres de la part de plusieurs installateurs en faisant une demande via la page devis.

 

panneau solaire thermique

Installation des panneaux solaires thermiques

Tout comme les panneaux photovoltaïques, les panneaux solaires thermiques sont généralement installés sur la toiture et idéalement orientés plein sud. Si vous n’avez pas assez d’espace sur votre toiture ou si elle n’est pas bien orientée, les panneaux solaires thermiques peuvent également être installés au sol ou sur un mur extérieur (à l’aide d’un support).

Par contre, l’angle d’inclinaison optimal n’est pas le même que pour les panneaux photovoltaïques. Avec les panneaux solaires thermiques, on cherche à capter le plus de chaleur possible pour obtenir un meilleur rendement. Idéalement, la surface du panneau doit être perpendiculaire aux rayons du soleil.

L’angle d’inclinaison optimal change tout au long de l’année, mais comme les besoins de chauffage sont plus importants en hiver, on cherche à avoir un angle de 60°. Cela permet d’obtenir le meilleur rendement sur l’année entière.

Vous souhaitez faire installer des panneaux solaires thermiques ? Demandez des offres à des installateurs professionnels via la page devis, c’est gratuit et ça ne vous engage à rien.

 

Prime et aides pour l’installation d’un chauffe-eau solaire

Si vous envisagez d’installer des panneaux solaires thermiques et un chauffe-eau solaire, sachez que vous pouvez éventuellement bénéficier de différentes aides de l’État :

 

1. Prime régionale

Comme le chauffe-eau solaire est un système écologique et performant, il fait l’objet d’une prime dans le cadre du dispositif MaPrimeRénov’.

Le montant de cette prime est calculé en fonction de vos revenus et des économies d’énergie que les travaux vous permettront de réaliser.

 

2. TVA réduite à 5,5 %

Si votre maison a 2 ans ou plus, vous bénéficiez aussi d’un taux de TVA réduit à 5,5 % sur les travaux de rénovation énergétique, au lieu du taux normal de 20 %.

 

Demander des devis : Chauffe-eau solaire

Vous envisagez d’installer un chauffe-eau solaire pour économiser de l’énergie ? Cela vaut la peine de comparer les prix ! Via le formulaire ci-dessous, vous pouvez décrire votre projet et demander jusqu’à 3 devis à des entrepreneurs spécialisés. Cela vous permet de comparer leurs offres et de choisir la plus intéressante. Ce service est complètement gratuit et ne vous engage à rien.

  • Devis gratuits
  • Sans engagement
  • Comparez et épargnez
  • Entrepreneurs agréés